Mesure des ondes de basses et hautes fréquences

Il devient indispensable d'acquérir une connaissance sérieuse de notre environnement éléctromagnétique et de comprendre les effets des rayonnements, naturels & artificiels, sur notre santé et sur l'ensemble du vivant.

 

Diagnostic électromagnétique

 

En Bref

Le diagnostic consiste à identifier les sources de rayonnements dans chaque pièce et particulièrement dans les pièces de repos ou de travail.

Un relevé de mesures, avec des appareils étalonnés, va faciliter la mise en œuvre de solutions techniques fiables permettant de se protéger de façon durable. Quelques dispositions simples et peu onéreuses suffisent souvent à améliorer son environnement (modifier certains aménagements ou certains usages). Pour les personnes particulièrement sensibles des produits spécifiques peuvent être nécessaires (revêtements de sol ou de mur blindés, équipements électriques spécifiques…).

L’ensemble des mesures et propositions est consigné dans un livret de visite que je vous remets en fin d’étude.

 
 
 
Exemple de matériel de mesure utilisé

Références & normes



L'ensemble des mesures effectuées respectent les valeurs officielles de la norme française reprenant la recommandation internationale ICNIRP (1999)


Cependant le Décret n°2002-775 du 3 mai 2002 relatif aux valeurs limites d’exposition du public aux champs électromagnétiques

  1. ne concerne que les effets à très court terme (comme cela est précisé dans les textes de la norme ICNIRP) et en aucun cas les effets sanitaires sur le moyen ou long terme.
     

  2. prend uniquement en compte les effets thermiques mais ne tien pas compte des effets biologiques bien plus importants et très bien documentés dans nombres d'études.
     

  3. ne précise aucune valeur limite d'exposition totale ou globale mais indique uniquement des valeurs-seuils limites par bandes de fréquences.

 

C'est la raison pour laquelle je me base uniquement sur des valeurs-seuils d'expositions des recommandations indépendantes Bioinitiative 2012 et  SBM 2015 (organisme allemand de la Biologie de Habitat).


Le respect de ces recommandations indépendantes est l'unique garantie d’une préservation sur le long terme contre les effets néfastes sur la santé dus à une exposition permanente aux radiofréquences.


Étant donné qu'à l'heure actuelle, il est impossible de définir le seuil d’exposition chronique à partir duquel une nuisance n'existe plus (car celui-ci est variable selon la sensibilité individuelle), je recommande de tendre vers les valeurs les plus basses qu'il soit raisonnablement possible d’obtenir.

 

icnirp.png

L'ICNIRP, "International Commission on Non-Ionizing Radiation Protection", est une commission indépendante reconnue par l'OMS (Organisation  Mondiale de la santé).

5099713-7610575.jpg
Janvier 2013 : 1800 nouvelles études renforcent la certitude de la nocivité des ondes et de l'urgence de mise en œuvre de nouvelles normes pour protéger la population.
_.jpg
Je me réfère à la norme la plus stricte au niveau mondial qui est celle de Institut allemand de biologie de l’habitat (IBN), actualisée en 2015.
Unités de mesure 
Pour la mesure des champs électriques on utilise le Volt par mètre (V/m) soit la différence de potentiel sur la distance.
l'Ampère par mètre (A/m) est l'unité du champs magnétiques mais on utilise plus couramment le Tesla qui définit le flux d'induction électromagnétique.
Pour les hautes fréquences, l'unité habituelle est la densité de puissance par la surface (W/m2) qui est couramment converti en V/m  (Attention : celle-ci ne peut être comparée à l'unité du champ électrique).
 
 
 

Environnement, Habitat & Santé

 

La question n'est plus de savoir si les rayonnements électromagnétiques ont un effet délétère pour l'homme et pour le vivant en général. Le doute est levé depuis plus de 30 ans!

De nombreuses études confirment clairement les effets sanitaires indésirables des ondes électromagnétiques de hautes et basses fréquences et leur dangerosité.

Le développement rapide et intensif des techniques mettant en œuvre les forces électromagnétiques a généré une augmentation de plus d’un milliard de fois la densité de rayonnements tout autour de la planète en moins d’un demi siècle.

 

les effets sanitaires indésirables

 

Les effets thermiques sont les plus connus car ils ont été longtemps les seuls à être pris en compte dans les études de risques liés aux ondes. Il apparaît maintenant clairement que d’autres effets biologiques entraînent également une dégradation progressive des fonctions organiques qui peuvent aboutir à l’apparition de symptômes gênants et de maladies  graves.

les plus courants :

   Fatigue inexpliquée, insomnies,

   Angoisses, dépressions, problèmes cognitifs…

   Maux de tête, vertiges, acouphènes…

   Sensations de brulures, rougeurs, picotement…

Les plus graves

   Vieillissement prématuré,

   Dysfonctionnements cellulaires, cancers.

   Maladies dégénératives (Alzheimer, Parkinson…)

   Dérèglement du système immunitaire et le système endocrinien

   Baisse de la fertilité masculine et féminine

   …Etc.

La porosité de la barrière hémato-encéphalique fait office de filtre protecteur pour le cerveau en faisant barrage aux éléments indésirables présents dans le sang : neurotoxines, agents pathogènes, métaux lourds… Il ne fait plus aucun doute aujourd’hui que nombres de gliomes et méningiomes (cancer) sont dus aux ondes électromagnétiques.

 

L'hypersensibilité électromagnétique (nom donné par l’Organisation Mondiale de la Santé en 2005) est une déficience handicapante causée par une exposition à des ondes électromagnétiques.

En France, on estime officiellement à environ 2% de la population souffrant d’électro-hypersensibilité. Mais la réalité est tout autre et les premières reconnaissances en maladie professionnelle sont encore très récentes.

 

Les facteurs de risques :

 

La fréquence : L'énergie rayonnée est proportionnelle à la fréquence. Plus celle-ci sera élevé plus l’énergie dégagée sera importante. Chaque bandes de fréquences entre en résonance avec le vivant de manière différente et aura des effets spécifiques selon les tissus ou organes impacté.

L’intensité : Elle correspond à la puissance du champ électromagnétique en un point donné. Elle diminue avec l'éloignement à la source et la dose de rayonnement reçue par le corps sera plus faible.

La durée d’exposition : une exposition continue aux ondes augmente considérablement les risques car les processus naturels de régénération de l’organisme sont limités et nécessitent des temps de repos plus ou moins long.

Le moment de exposition : Durant le sommeil notre sensibilité aux ondes est plus élevée qu'en période d’activité. Il est donc nécessaire de réduire au maximum ces pollutions dans les chambres à coucher et autres lieux de repos.

La sensibilité individuelle : Elle est différente pour chaque personne les enfants et les femmes enceintes sont particulièrement vulnérables

L’effet réflexion : Certains matériaux agissent comme des miroirs et renvoient les ondes,  souvent en les amplifiant.

 

 

 

hygiène électromagnétique

 

 

3 principes pour une bonne pratique :

 

A. couper la source

Dans la mesure du possible il s’agit d’éteindre et ou de débrancher tous les appareils électriques et électroniques lorsque l’on ne s’en sert pas. La pose, par un électricien, d’interrupteurs automatiques de champs au tableau électrique permet de couper certains circuits (chambres à coucher).

B. s’en éloigner

L’intensité de l’énergie rayonnée par les ondes électromagnétiques décroit rapidement avec la distance.  S’éloigner de la source de rayonnement permet, selon les situations, de se tenir dans une zone de faible anomalie tout en continuant d’utiliser les appareils.

C. s’en protéger

Il existe de nombreux produits et protection adaptés à chaque cas. Voilages, tissus métallisés, peintures, vitrages, équipements électrique blindés, reliés à la terre qui permettent de ramener la densité de rayonnement dans la plage de faible anomalie.

 

Ces 3 principes demandent une réelle motivation pour leur mise en œuvre car ils nécessitent de modifier fondamentalement nos usages, notamment des technologies de l’informatique et de la téléphonie.

Vous trouverez de nombreux conseils dans l’excellent "Livret Hygiène Electromagnétique" à télécharger gratuitement sur la page librairie de www.geotellurique.com

 

© 2019 Frédéric HEBERT -